Banque

Augmentation des tarifs de succession

05/12/2017 à 19h48
Augmentation des tarifs de succession

Banque, augmentation des tarifs de succession

Il y a quelques années, les frais de succession demandés par les banques coûtent en moyenne 300€, mais maintenant, la donne change, ces frais sont à la hausse et sont maintenant à 2 000 euros. Mais les frais sont encore en augmentation pour les héritiers qui ne sont pas dans le même établissement que le défunt.

La forte progression des frais de succession

Les banques facturent des frais de succession de plus en plus en hausse lors du décès de leur client. En 5 ans, ces frais ont monté de 21 %, c’est 8 fois plus que le taux d’inflation sur la même période : 2,5 %. Selon le responsable de Meilleurebanque.com, près de la moitié des banques, y compris les établissements en réseau et en ligne, a limité l’augmentation des tarifs à moins de 10 % et l’autre moitié y est allée un peu fort. Les banques tarifient maintenant jusqu’à 2 000 euros le décès. Parmi les banques qui ont augmenté leur tarif de frais de succession, il y a la Macif +275 %, Allianz +198 %, eLCL +114 %, Crédit Agricole +111 %, La Banque Postale +81 % et les différentes Caisses du Crédit du Nord +89 %.

Mais même si les augmentations sont considérables, cela ne veut pas dire que ces banques pratiquent les prix les plus chers du marché. Les établissements bancaires les moins chers affichent 150 euros de frais de succession comme la Banque populaire des Alpes, Barclays ou encore Crédit Agricole Nord-est et 525 euros pour notamment eLCL. Cependant, quand il s’agit d’importantes successions, cela peut vite monter à 2 000 euros, c’est le cas pour la Caisse d’épargne de Normandie. Mais encore, les frais s’accumulent quand la succession se complique ou quand cela prend du temps. Pour alléger les frais, il faut donc que les héritiers aient un compte dans la même banque.

Comment limiter les frais de succession ?

Il faut savoir que les banques n’adoptent pas toutes la même approche concernant les frais de succession. Pour certains établissements bancaires, ces frais sont allégés si les héritiers sont dans la même banque que le défunt. Plusieurs agences du Crédit Mutuel demandent 420 euros pour une succession, mais les frais sont de 120 euros si l’argent reste dans leur banque. Le cas est le même pour la Banque Populaire Occitane qui propose des frais de succession de 270 euros, mais seulement 51 euros pour les héritiers qui sont domiciliés chez elle. Les établissements bancaires font ça pour surtaxer toute sortie d’avoirs, et c’est comme une nouvelle alternative pour enterrer avec les clients la mobilité bancaire. S’il n’y a pas d’héritiers, la banque ne gèle pas le compte du défunt, elle garde le compte ouvert et prélèvent tous les ans des frais de gestion pour compte inactif. À noter que le client paie en moyenne 308 euros pour une succession simple de 30 000 euros vers un autre établissement bancaire, et la démarche dure 2 mois. Cette étude a été publiée vers la fin du mois d’octobre 2017, et elle concerne les tarifs de succession de 118 banques de réseau ou en ligne entre 2012 et 2017.

Rédaction Rindra pour ComparoBanque
Note Moyenne : 4.7/5 - Nombre de Votant : 34 -
Votre comparateur de banque en ligne
Votre comparateur de banque en ligne le plus simple et le plus rapide