Epargne

L’épargne boostée par les banques en ligne

28/08/2017 à 09h34
L’épargne boostée par les banques en ligne

L’épargne réglementée connaît un franc succès en France, et si les sommes mises sur les livrets bancaires ont encore progressé l’année 2016, beaucoup d’épargnants s’intéressent aussi aux super livrets des banques en ligne qui sont mises en avant via des taux boostés. À noter que les montants nets déposés sur les livrets bancaires étaient de 52,6 milliards d’euros en 2016 et 42,3 milliards en 2015.

Booster l’épargne avec le super livret des banques en ligne

Contrairement aux livrets classiques, les super livrets des banques en ligne sont sans frais, et ils offrent des taux bien plus intéressants, c’est pour cela qu’ils se positionnent comme une bonne alternative à l’épargne réglementée. Toutefois, les taux promotionnels des super livrets sont limités dans le temps, et pour la fiscalité, elle est confiscatoire. Pour estimer la rentabilité de leurs placements, les épargnants doivent avoir recours à un simulateur de livret. Également, quand la période de promotion se terminera, les taux de base reviennent. Pour répondre aux besoins de tout le monde, de nombreux produits sont proposés par les banques en ligne.

Il y a d’abord PSA Banque avec son livret Distingo combiné à un taux promotionnel de 3,20 % garanti 2 mois et une prime de bienvenu de 40 euros, mais notons aussi le livret d’épargne de BforBank avec un taux de 3 % annuel brut garanti 2 mois jusqu’à 75 000 euros pour l’ouverture d’un premier livret.

Avec toutes les offres présentes, chaque épargnant trouvera son compte, surtout s’il y a un dépôt important à placer sur une courte durée ou dans l’attente d’un réinvestissement.

Épargne réglementée, des milliards d’euros déposés par les Français

L’épargne réglementée avec son mode de fonctionnement prescrit par l’État attire les Français qui y placent de plus en plus d’argent. Rien qu’en 2016, 52,6 milliards ont été placés d’après la Banque de France. Mais selon le rapport de l’Observatoire de l’épargne réglementée, les ménages placent environ 15 % de leurs économies sur le Livret A, le LDD ou Livret développement durable, le LEP ou le Livret d’épargne populaire, le PEL ou le Livret épargne logement et le CEL ou le Compte épargne logement. En général, ils sont rémunérés à 1,50 %. Donc, le but n’est pas vraiment de rentabiliser l’épargne, mais de la mettre à l’abri. Ils sont donc parfaits pour les personnes qui misent sur la prudence en optant pour une épargne non fiscalisée et sécurisée. D’après la Banque de France, contrairement à d’autres pays européens, le rendement des dépôts bancaires est bien supérieur. La rémunération moyenne de l’ensemble des dépôts bancaires effectués par les ménages est de 1 % en Hexagone, 0,47 % en Italie, 0,28 % en Allemagne et 0,14 % en Espagne. Cette situation s’explique par la rémunération plus élevée du PEL français qui était en moyenne de 2,72 % vers la fin du mois de mai 2017. Néanmoins, le succès du PEL peut être bousculé vu que le gouvernement a affirmé une réduction à 1,5 % du taux des PEL ouverts à compter du premier février 2016 et à 1 % en aout. Pendant les derniers 9 mois, la Banque de France a enregistré 540 000 fermetures de PEL, mais le bilan est encore bien visible avec 16 millions d’euros déposés en décembre 2016.

Rédaction ComparoBanque
Note Moyenne : 4.7/5 - Nombre de Votant : 30 -
Votre comparateur de banque en ligne
Votre comparateur de banque en ligne le plus simple et le plus rapide