Actualité finance

Hush, néobanque participative et monnaies virtuelles

17/01/2018 à 07h07
Hush, néobanque participative et monnaies virtuelles

Hush, une néobanque participative qui utilise les monnaies virtuelles

Hush est une banque en ligne, mais pas comme les autres, elle utilise les monnaies virtuelles. Début 2018, cette néobanque participative fondée par Éric Charpentier commencera son ICO (Initial Coins Offering) qui va permettre aux acheteurs de tokens (jetons) d’être en quelque sorte des sociétaires.

Hush, le nouveau projet d’Éric Charpentier

Éric Charpentier, le fondateur de la banque Morning qui a été rachetée par Leclerc, se lance dans un nouveau projet en créant avec une petite équipe une autre banque en ligne participative nommée Hush. Comme toutes les banques en ligne, Hush va proposer un compte courant et une carte bancaire, mais en plus, il y a également un wallet de cryptomonnaie et un service de change de monnaies virtuelles. Dans le but de donner un renouveau dans la notion de banque mutualiste, Hush intégrera également une gouvernance participative donc, dans cette banque, les clients auront un rôle actif. Pour information, Hush est immatriculée au Luxembourg pour s’allier aux ambitions européennes de son fondateur, mais également, parce que le régulateur local est plus accueillant.

Pour se lancer, Hush fera une ICO en émettant 60 millions de tokens dont 42 millions seront mis en vente à l’occasion de cette ICO, et le reste sera en réserve pour être redistribué aux utilisateurs et aux frais juridiques. Il faut savoir qu’il y a 2 sortes d’acheteurs : les investisseurs et les utilisateurs, les personnes voulant acheter des tokens pour avoir une participation active dans la construction du modèle. Cette redistribution de tokens sera calée sur les activités. Les utilisateurs participant aux projets auront des badges qui leur permettront de recevoir une importante quote-part. Le but est que chacun puisse avoir sa place dans la communauté dépendamment de ses projets.

Hush, une banque en ligne participative en France

Le poids de chacun dans les prises de décision de cette néobanque est déterminé par les tokens. Toutefois, cela ne concerne pas le fonctionnement de conseil d’administration ou d’assemblée générale. Sur les forums de Hush, les propositions de services et d’améliorations indiquées par les utilisateurs, surtout ceux qui ont un plus grand nombre de jetons, auront plus de visibilité sur les projets qu’ils soutiennent. Mais, cela ne doit pas être contraignant pour l’équipe de cette banque en ligne. Le fondateur Éric Charpentier considère que c’est une motivation pour développer de nouvelles fonctionnalités par exemple. Également, la communauté pourra participer activement aux évolutions de cette banque. C’est le 11 décembre dernier qu’il y a eu la levée de fonds menée par Chaineum, une plateforme française d’accompagnement d’ICO et par BIT Conseil, une entreprise de conseil et d’analyse en monnaie virtuelle. Cette première étape très fermée ne concerne que les gros investisseurs. Le grand public patientera pour pouvoir s’offrir des tokens, cela se fera le début de l’année et se terminera la fin du mois de janvier. Hush voudrait lever entre 15 et 25 millions d’euros, et après cela, le service devrait être lancé au second trimestre de l’année 2018, la disponibilité générale est prévue pour le mois de septembre à venir.

Top 10 de la banque en ligne
80€ offerts
80€ offerts
Jusqu'à 200€ offerts
Publicité
Les dernières actualités
25/03/2018 à 06h55
Rédaction Rindra pour ComparoBanque
Note Moyenne : 4.6/5 - Nombre de Votant : 25 -
Votre comparateur de banque en ligne
Votre comparateur de banque en ligne le plus simple et le plus rapide