Actualité finance

Les banques suppriment de plus en plus de postes

20/02/2018 à 09h53
Les banques suppriment de plus en plus de postes

Coup dur dans le secteur bancaire

La BPCE et la Société Générale ont annoncé en Décembre dernier la suppression de postes par milliers. Pour s’expliquer, ces établissements bancaires évoquent le besoin de s’adapter à l’environnement qui change à grande allure. Avec l’essor des banques en ligne, les services numérisés sous toutes formes de dématérialisation et la concurrence, elles n’ont pas eu le choix.

Le secteur bancaire en plein changement

De plus en plus de clients ne s’adressent plus au guichet traditionnel pour faire des opérations bancaires, car ils peuvent le faire depuis leur smartphone, leur tablette et leur ordinateur. Donc, les agences ferment petit à petit pour se recentrer ailleurs. Chez BPCE, 400 points de vente seront supprimés contre 300 chez la Société Générale. La réalité est qu’elles ont de moins en moins besoin de chargés d’accueil ou de clientèle, mais de plus en plus de codeurs, de développeurs informatiques et de personnels spécialisés sur la conformité des procédures. C’est d’ailleurs vérifiable en regardant les critères de sélection à l’entrée, c’est désormais bac +4 ou 5. Toutefois, ces nouveaux postes ne vont pas combler ceux qui ont été supprimés même si les banques embauchent par milliers. En ce moment, c’est surtout dans la banque de détail que l’on constate la suppression d’emplois alors qu’il y a quelques années, pendant la crise financière, c’était la banque d’investissement qui était touchée par cela.

C’était la période où les banques se cachaient derrière les grosses pertes financières afin de justifier les réductions de poste importantes. Mais depuis, elles ont retrouvé leur rentabilité et réalisent désormais d’importants profits.

La réalité sur le paysage bancaire en France

Il est à préciser que les 6 grandes banques de France ont réalisé l’année 2016 plus de 25 milliards de bénéfice. Elles partent en rémunérations et autre bonus, mais une partie est aussi versée en investissement, et la majorité dans le numérique, un secteur qui se chiffe en une dizaine de milliards d’euros. Toutefois, la situation a beaucoup changé depuis le début de la décennie, car les banques ont vu arriver une réglementation européenne qui les oblige à renforcer en fonds propres donc, à disposer de ressources bien plus élevées qu’avant. Avec le resserrement de la réglementation, le resserrement des taux imposés par la BCE ainsi que la Banque centrale européenne et sa politique de taux bas, les moyens pour se financer sont de plus en plus rares. Les taux bas diminuent sur les marges des établissements bancaires qui veulent surtout attirer les clients haut de gamme en gonflant leurs départements « banque privée ». Mais avec le retour de la croissance et de la confiance, ils devraient arriver à recréer de l’emploi, mais pas à court terme et pas avant plusieurs années. Selon les prévisions, d’ici 2025, les banques de détail pourraient afficher une perte de 30 % de leurs effectifs, et les plans stratégiques accompagnant la compression des effectifs ne vont pas s’arrêter. Cela ne signifie pas faire des licenciements massifs comme ce qui se passe en ce moment en Europe notamment aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne et en Italie. L’approche des établissements bancaires surtout les mutualistes est de jouer sur la pyramide des âges. Il est donc possible de voir dans les prochaines années de nouveaux trains de départs en retraite anticipés.

Top 10 de la banque en ligne
80€ offerts
80€ offerts
Jusqu'à 200€ offerts
Publicité
Les dernières actualités
25/03/2018 à 06h55
Rédaction Rindra pour ComparoBanque
Note Moyenne : 4.6/5 - Nombre de Votant : 23 -
Votre comparateur de banque en ligne
Votre comparateur de banque en ligne le plus simple et le plus rapide